Sans aucun doute, en ce mois d’octobre 2019, le film qui accapare l’attention de tous les médias et du grand public, c’est le tant attendu (et polémique) Joker de Todd Philips, qui plonge Joaquin Phoenix dans l’histoire fascinante du célèbre adversaire de Batman. C’est bien simple, en à peine un weekend, le long-métrage, très obscur et avec une bande originale presque digne de celle de Whiplash, a battu un record de fréquentation et déjà remboursé ses coûts de production. Loin de toute cette agitation, un autre film, tout aussi excellent, est sorti en salles et en DVD/Blu-Ray fin septembre 2019. Et parce que le cinéma se doit de rester très diversifié, c’est de ce second film que nous souhaitons vous parler aujourd’hui : 7 Days to Vegas.

Les casinos et l’univers du poker, un décor omniprésent à Hollywood

Des films sur le monde du jeu et du poker, il en existe plein, de plus ou moins grande qualité. Pas plus tard qu’en 2017 , le film Molly’s Game (Le Grand Jeu en version française) racontait avec brio l’histoire (vraie) de Molly Bloom, une jeune femme venue de nulle part et devenue en quelques mois à peine la reine du poker qui faisait flamber le Tout-Hollywood avant d’être stoppée net par le FBI.

Deux ans plus tôt, c’est Mississipi Gring (Under Pressure en français), avec Ryan Reynolds, Ben Mendelsohn et Sienna Miller qui nous racontait le parcours de deux joueurs de poker se lançant dans un voyage sur les routes du Sud des États-Unis pour espérer trouver le succès. Et avant cela, ce sont des dizaines de films sur le monde du jeu et du poker qui ont les quatre dernières décennies. Alors, qu’a 7 Days to Vegas de plus, vous demandez-vous ? Tout simplement, un côté authentique qui fait tout son charme. Et si ce long-métrage sonne si vrai, c’est en partie parce qu’il est tiré d’une histoire vraie.

Sur la route de Vegas
Sur la route de Vegas

7 Days to Vegas, une histoire simple, mais efficace

Réalisé par Eric Balfour, le film américain raconte les aventures de Duke, une personne influente et riche travaillant à Hollywood et passionnée de poker qui, du jour au lendemain, perd tout : son argent, son pouvoir et sa position de prestige. Heureusement, il reste à l’homme d’affaires ses amis, avec qui il décide de se lancer un pari aussi stupide que mémorable : marcher de Los Angeles à Las Vegas en sept jours. Sept jours de marche, vous l’aurez compris, riches en rebondissements et en remises en question.

Si l’intrigue du film semble quelque peu lourde et facile, force est de constater qu’elle tient en réalité vraiment la route, en nous divertissant efficacement pendant 1 heure 30. Aussi, le grand charme du film repose sur l’excellent cas choisi par Eric Balfour : Vincent Van Patten, co-auteur du film, est incroyable dans le rôle principal d’un joueur de poker complètement dépassé par tout ce qui l’entoure. Et clairement, ce film était fait pour lui puisque l’acteur est connu pour commenter chaque année les parties de poker pour les tournois du World Poker Tour. En marge de cela, il a lui-même déjà participé aux World Series of Poker en 2010, où il a fini 481ème. Il est donc bien placé pour savoir l’impact que peut avoir le jeu dans la vie de ceux qui y sont accros.

L’atout principal de 7 Days to Vegas, c’est sans aucun doute le fait que le film ne se prend pas au sérieux et l’assume complètement. En ressort une comédie délirante à la Very Bad Trip, mais avec plus de sincérité et d’émotions. Comme l’a écrit Richard Roeper du Chicago Sun Times dans sa critique du film, le long-métrage a le pouvoir de réunir à la fois les passionnés de parties de Texas Holdem, d’Omaha hi-lo et compagnie et ceux qui n’y connaissent rien au jeu. Selon lui, « les habitués du jeu reconnaîtront la représentation authentique de ce monde tout au long du film. […] Pour les autres, 7 Days to Vegas fonctionne comme une comédie amusante sur des personnages vraiment dérangés, mais hilarants ».

Un film qui est voué à rester discret

Vous l’aurez compris au travers de notre critique garantie sans spoilers, 7 Days to Vegas s’impose comme un film charmant à ne pas manquer en cette année 2019, que l’on soit passionné de poker ou non. Malheureusement, il faut l’admettre, il a un grand défaut, qui ne dépend pas de lui : le film a été très peu diffusé dans les salles de cinéma, en particulier en Europe.

D’ailleurs, à l’heure actuelle, même le DVD et le Blu-Ray du long-métrage ne sont pas disponibles partout. Il faut donc espérer que l’une des nombreuses plateformes de vidéos à la demande déjà lancées (Netflix, MyCanal..) ou qui se lancent aujourd’hui (le très attendu Disney+, Tubi, etc.) sauront saisir l’opportunité et décideront de diffuser 7 Days to Vegas au plus grand nombre.

Le poker s'invite dans de nombreux films
Le poker s’invite dans de nombreux films

Les autres films sur le monde du poker à ne pas manquer

Si vous n’avez pas la chance de pouvoir visionner 7 Days to Vegas actuellement, tout n’est pas perdu pour autant si vous souhaitez vous plonger dans l’univers fascinant et très tentant des casinos. En la matière, c’est indéniable, s’il y a bien un personnage qui maîtrise les règles du poker et l’art du bluff comme personne, c’est clairement James Bond. Le long-métrage Casino Royale, sorti en 2006 et porté par Daniel Craig, est un incontournable pour les amoureux du jeu, avec une scène de poker d’ores et déjà devenue culte. Parmi les autres films à ne pas manquer, Players, sorti en 2013, et Las Vegas 21, sorti en 2008, sont aussi des bons choix pour une soirée casino en direct de votre lit ou de votre canapé. Le tout sans oublier la trilogie Ocean’s, réalisée par Steven Soderbergh, avec une nette préférence pour le premier volet.

Si vous décidez de vous tourner plutôt vers les grands classiques du cinéma, ne manquez sous aucun prétexte Le Kid de Cincinatti, alias le premier grand film hollywoodien dédié au monde du poker, avec le mythique Steve McQueen, qui reste tout simplement irremplaçable. Maverick, sorti en 1994 et donnant un excellent rôle à Mel Gibson dans la peau de Bret Maverick, un pro du poker hors normes, fait aussi partie des films de légende sur le poker.

Vous le voyez donc, il y a de quoi faire en matière de films sur le poker et tous les jeux d’argent. Mais, vous le remarquerez, tous ces films vous transportent dans un univers du jeu plutôt sombre alors que 7 Days to Vegas vous promet un bon moment de rire ! Alors, à vous de choisir… Game on quoi qu’il arrive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.