« Hokusai » par Woldemar von Seidlitz et Dora Amsder

L’exposition Hokusai vient de se terminer alors pour ceux qui souhaitent continuer à approfondir le sujet, petit focus sur le livre « Hokusai » écrit par Woldemar von Seidlitz et Dora Amsder paru aux éditions Eyrolles.

A l’occasion de l’exposition, un gigantesque catalogue a été construit par l’équipe du Grand Palais sous la direction de Seiji Nagata, commissaire de l’exposition. Ce livre reprend de manière exhaustive toutes les œuvres exposées et est donc plus destiné à des spécialistes ou à des amoureux de l’exposition. L’ouvrage de von Seidlitz et Amsder apparaît quant à lui plus directement accessible et orienté vers un public plus large qui souhaite avoir une approche de l’œuvre d’Hokusai et de l’art de son temps.

L’ouvrage propose en effet en introduction une explicitation de ce qu’est l’art de l’Ukiyo-e (littéralement « images du monde flottant »), l’art de la gravure sur bois représentant la vie hédoniste de la classe des marchands du XVIIème au XIXème siècle. Cette introduction est très éclairante car elle permet à la fois d’introduire les termes clés de l’art japonais de l’époque et d’inscrire Hokusai dans un contexte artistique. Il est dès lors plus aisé ensuite de comprendre l’art d’Hokusai et son inscription dans son époque et notamment, son originalité profonde. Les auteurs rappellent d’ailleurs que si c’est cette originalité qui va attirer l’œil européen, et faire d’Hokusai un des artistes japonais les plus connus du monde occidental, elle va provoquer le dédain de toute une partie du public japonais de l’époque.

Le premier chapitre retrace ensuite le parcours personnel et artistique d’Hokusai et développe des aspects plus transversaux de son art (les thèmes abordés, les aspects récurrents de son art etc.). Le second chapitre présente une approche différente, se focalisant sur les œuvres emblématiques de l’artiste.

Le livre est très richement illustré et permet ainsi de se faire un très bel aperçu de l’œuvre du maître. Sont reproduites toutes les œuvres marquantes mais également des œuvres moins connues du public qui permettent toutefois de saisir la richesse et les multiples facettes de l’artiste.

En résumé, je trouve que l’ouvrage est un bon compromis pour ceux qui souhaitent découvrir Hokusai et l’art japonais en se laissant la possibilité d’approfondir. Le livre est découpé en petits chapitre dans lesquels il est possible de piocher selon son intérêt et qui rendent la lecture plus directement accessible. Les nombreuses illustrations permettent ensuite de se figurer ce que l’on vient de lire ou de s’imprégner de l’œuvre. L’édition est jolie, sans être luxueuse et n’est à mon avis pas tant destinée à des collectionneurs et à des spécialistes qu’à des curieux d’arts (à des cultureux, en somme).

 
Note : 
 

2014 – 192 pages – ISBN : 9782212560077
Editions Eyrolles

 

Julie Garnier

Passionnée par la littérature, la philosophie, l’histoire, l’animation japonaise et mille autres choses encore. Je cherche la poésie lovée au creux des choses. Car oui, « La poésie, c’est le plus joli surnom que l’on donne à la vie » (Prévert).

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.