Tous les trois ans, la Triennale de Bruges (Belgique) invite les habitants et touristes à (re)découvrir la ville sous l’angle de l’art et de l’architecture contemporains. Pour l’édition 2021 à découvrir jusqu’au 24 octobre, ce sont 13 artistes et architectes qui se sont approprié le cœur historique de Bruges. Voici un aperçu de quelques-unes des œuvres qui vous attendent.

TraumA

Triennale de Bruges 2021

Cette troisième édition de la triennale de Bruges est baptisée « TraumA ». Les artistes et architectes ont été invités à s’interroger sur les dimensions cachées de la société que ce soit en révélant des lieux méconnus ou bien la solitude, la peur et la pauvreté qui se cachent aussi derrière l’image de carte postale que l’on a souvent de la ville.


Une triennale pour redécouvrir Bruges

Si certaines œuvres sont visibles dans des lieux très fréquentés de la ville comme la place Burg ou des musées, d’autres sont éparpillées dans des espaces habituellement moins fréquentés par les visiteurs. En allant à la recherche des œuvres, la triennale nous permet de sortir des sentiers battus et de découvrir une autre facette de la ville, moins touristique mais tout aussi charmante.

Pour avoir déjà visité Bruges à plusieurs reprises, je me suis ainsi surpris à en découvrir de nouveaux espaces que je ne soupçonnais pas. La triennale a ainsi un double intérêt : elle valorise l’art contemporain mais permet aussi de mettre en avant l’ensemble du territoire brugeois.

LIRE AUSSI : Que faire à Bruges ? Les 10 visites incontournables

Visiter Bruges

Quelques oeuvres à voir pendant la triennale

Treize œuvres sont à voir lors de cette triennale, la liste exhaustive est disponible sur le site officiel. Pour vous en donner un aperçu, voici mes 5 coups de cœur de cette édition.

L’arbre-échafaudage de Hector Zamora

Direction l’est de Bruges pour découvrir cette impressionnante œuvre de Hector Zamora. Il s’agit d’un échafaudage géant installé autour d’un grand arbre, un pin noir d’Autriche.

Cette œuvre lui a été inspirée par le « ceibo », un arbre sacré de la forêt amazonienne entouré de plantes grimpantes qui peu à peu absorbent son énergie.

Cet échafaudage représente par imitation l’enveloppement de l’arbre par une intervention humaine mais ici l’installation habituellement agressive devient poétique et permet de relier harmonieusement l’être humain et la nature.

Il est possible de rentrer dans cette installation et de monter tout à haut, en profitant ainsi d’une vue à couper le souffle sur Bruges et sur les moulins situés juste à côté.

Hector Zamora, Strangler
Tuin van het Gezellehuis

Le tunnel noir de Gregor Schneider

C’est dans l’église du Grootseminarie (Grand Seminaire) que Grego Schneider a mis en place son installation qui pousse le visiteur à sortir de sa zone de confort.

Dans un couloir plongé dans le noir total et isolé du reste de l’église, l’artiste nous invite à sillonner en zigzag et à trouver notre chemin. Privé de vue, nos autres sens sont pleinement mis à contribution pour chercher la sortie et éviter de heurter un autre visiteur.

L'art contemporain à Bruges
© Stad Brugge – Matthias Desmet

Gregor Schneider, Black Lightning
Kerk Grootseminarie

La danse macabre de Hans Op de Beeck

Voici un carrousel bien étrange. Loin des manèges colorés et vivants que l’on a l’habitude de voir dans les villes, Hans Op de Beeck a imaginé un carrousel figé et silencieux. A l’intérieur, les vivants ont été remplacés par des squelettes dans une scène à mi-chemin entre rêve et cauchemar.

Étrange et mélancolique, cette installation fait écho à la danse macabre, un motif artistique très populaire au Moyen Âge dans l’Europe du Nord où les morts s’adressaient aux vivants souvent sous un ton sarcastique.

C’est une œuvre saisissante qui peut charmer autant que choquer. Personnellement je l’ai trouvée particulièrement originale et captivante.

Triennale d'art contemporain à Bruges

Hans Op de Beeck, Danse macabre
Sint-Maartensplein / Sint-Walburgakerk

La statue réinventée de Joanna Malinowska & C.T. Jasper

Dans le Béguinage est installée une statue semblant venir d’une autre époque. Il s’agit de la réplique d’une sculpture polonaise qui était installée à Gdynia en Pologne. Cette belle femme triomphante érigée pour personnifier un régime d’oppression fut déplacée à la fin de l’occupation russe.

Joanna Malinoswka a pourtant été très marquée par cette statue de sa jeunesse, porteuse de souvenirs. Avec C.T. Jasper, elle lui a imaginé une biographie fictive.

Aperçu de la triennale d'art contemporain de Bruges

Joanna Malinowska & C.T. Jasper, Who is afraid of Natasha
Béguinage

L’œuvre qui crée du lien social d’Amanda Browder

Voici une œuvre qui a été élaborée en impliquant pleinement la population. Amanda Browder a dans un premier temps collecté des tissus auprès de la population. Ces derniers ont ensuite été organisés et tissés par des bénévoles qui, au contact de l’artiste, ont pu de familiariser avec différentes techniques artistiques. L’œuvre produite devient alors un facteur de lien social pour la population.

Installée dans une troisième étape dans l’espace public, elle se transforme en œuvre d’art accessible par ses couleurs vives. Un « heureux hasard » qui apparaît au-dessus du canal et au milieu des habitations.

Visite de la triennale de Bruges

Amanda Browder, Happy Coincidences
Verversdijk


Découvrez toutes les œuvres de la triennale

Si vous avez envie de découvrir l’ensemble des œuvres de cette triennale, rendez-vous sur le site https://www.triennalebrugge.be/fr/ et bien sûr à Bruges jusqu’au 24 octobre 2021.


Visitez Bruges

Profitez de cette triennale pour partir à la découverte de Bruges, une ville qui ne manque pas de charme !

Activités incontournables et bonnes adresses… préparez votre séjour avec ce guide de voyage complet :

Comments to: Avec la Triennale, Bruges célèbre l’art contemporain

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.

X