Voici une petite église qui, de l’extérieur, n’attire pas vraiment l’attention. Consacrée à Saint Antoine de Padoue et élevée par l’architecte Filippo Fontana à la fin du XVIIIe siècle à la demande de Charles IV, l’Ermitage de San Antonio de la Florida cache pourtant une vraie merveille : l’une des plus grandes œuvres de Francisco de Goya (1746-1828). Le célèbre peintre y a en effet réalisé les fresques de la coupole, de l’abside et de la corniche en 1798.

La fresque de Goya à l'Ermitage de San Antonio de la Florida (Madrid)
La fresque de Goya à l’Ermitage de San Antonio de la Florida (Madrid)

Le chef d’oeuvre de Goya

Il aura fallut moins de six mois à Goya pour réaliser cette fresque représentant le miracle de Saint-Antoine. Mais ici, le peintre a défié les règles habituelles de l’art religieux. Si traditionnellement on représente les hommes en bas et le monde céleste en haut, Goya a fait l’inverse en plaçant les anges sur la partie inférieure, soutenant la coupole où se trouve le monde des hommes.

Tout ce petit monde est un tableau de la société madrilène du XVIIIe siècle : on y voit aussi bien des gens du peuples que des aristocrates et bourgeois. Ça et là, quelques détails insolites comme des enfants cherchant à enjamber la rambarde ou des personnages qui semblent nous regarder.

Conçu à l’époque comme un lieu de pèlerinage en périphérie de Madrid, cet Ermitage devenu église est désormais comme un musée que l’on vient visiter pour admirer les fresques du Maître. Une réplique de l’église a été construit de l’autre côté de la rue pour accueillir les offices religieux.

Le tombeau de Goya

L’intérêt de l’Ermitage de San Antonio de la Florida ne se limite pas seulement aux fresques. On y trouve aussi la dépouille du peintre, rapatriée en 1919 soit plus de quatre-vingt-dix ans après sa mort ! Goya est en effet décédé à Bordeaux en 1828 des suites d’une tumeur et d’une grave chute dans les escaliers.

Enterré dans un premier temps au cimetière bordelais de la Chartreuse, le corps de Goya sera exhumé en 1899 pour être transféré à Madrid, d’abord dans la crypte de l’église collégiale Saint-Isidore puis dans une tombe collective dans la Sacramental de San Isidro avant de reposer, enfin, sous la coupole qu’il avait peinte cent-vingt ans plus tôt.

Le tombeau de Goya, Ermitage de San Antonio de la Florida (Madrid)
Le tombeau de Goya, Ermitage de San Antonio de la Florida (Madrid)

Informations pratiques

Adresse :
Glorieta de San Antonio de la Florida, 5
Madrid

Horaires :
Du mardi au dimanche, de 9h30 à 20h

Tarif :
Entrée libre

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.