Mathias Malzieu – Le plus petit baiser jamais recensé

Résumé :

Un inventeur dépressif tombe amoureux d’une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Elle se volatilise alors qu’ils viennent d’échanger le plus petit baiser jamais recensé. L’inventeur se lance à sa recherche avec l’aide d’un détective à la retraite et d’un perroquet mais pour trouver sa belle, ce brûlé de l’amour devra affronter les démons de son passé.


 

Avis :

Mathias Malzieu - Le plus petit baiser jamais recenséDès ses premiers romans Mathias Malzieu a pris l’habitude de nous transporter dans des univers oniriques tout en parlant de sentiments qui, eux, sont bien réels. Ainsi, il évoquait la mort de sa mère dans Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (2005) ou encore la naissance d’une première histoire d’amour dans La mécanique du cœur (2007).
Avec Le plus petit baiser jamais recensé, Malzieu continue sur cette voie et nous dépeint un monde où les perroquets servent d’enregistreurs et où une jeune femme devient invisible quand on l’embrasse. Malgré cet univers enjôleur, tout n’est pas rose pour les personnages de ce roman qui portent en eux les cicatrices d’un passé encore trop présent et douloureux.

 

Nous avions en commun ces matériaux inflammables, cette prédisposition à la passion, pour le meilleur et pour le pire.

 

Mais Mathias Malzieu est un grand rêveur et il n’entend pas nous plomber le moral ! Notre inventeur-dépressif a beau avoir connu les affres de l’amour, il n’en reste pas moins un optimiste qui veut croire en un avenir plus heureux.

 

L’amour est une équation poétique, cher ami ! Tu dois chercher à la résoudre quoi qu’il advienne.

 

Il me semble que pour bien apprécier ce livre il faut avoir soi-même souffert en amour, avoir affronté les démons du passé et les peurs du futur. Ce livre m’a beaucoup touché, probablement parce qu’il a fait écho à ma propre histoire. Le style de Malzieu est agréable, poétique et rempli de jeux de mots, on se laisse forcément happer par son univers alors – comme toujours – le regret est le même : le livre est trop court, on aimerait avoir une centaine de pages supplémentaires pour faire durer le plaisir.
Cependant, la magie qui se dégage du Plus petit baiser jamais recensé n’égale pas celle de La mécanique du cœur dont je garde un très beau souvenir et qui reste pour moi LE grand livre de Mathias Malzieu.

Mathias Malzieu est un touche-à-tout qui aime utiliser ses livres pour tracer des ponts entre les arts. Il avait accompagné La mécanique du coeur d’un album de Dionysos et il me semble qu’un film inspiré de cette histoire devait être réalisé. De même, on retrouvait dans L’homme volcan une musique de Dionysos et de magnifiques peintures signées Frédéric Perrin.
Dans Le plus petit baiser jamais recensé, le héro crée un chocolat qui reproduit la sensation d’un baiser. Il n’en fallait pas plus à Mathias Malzieu pour tenter de lier littérature et pâtisserie. Un chocolat a donc été créé avec l’aide du chocolatier Hugo & Victor, autant vous dire que le gourmand que je suis meurt d’envie de les goûter !

Chocolat le plus petit baiser jamais recensé

Source : Wildsession.fr

Je vous invite par ailleurs à jeter un œil à la chaîne Youtube de Mathias Malzieu qui contient des vidéos liées au livre comme la très belle lecture de Clémence Poesy :

Ou encore un teaser assez amusant :

Vous l’aurez compris, Le plus petit baiser jamais recensé est un roman gourmand et tendre à dévorer ! Si vous êtes rêveur et sentimental ou si vous avez juste besoin d’un roman léger, foncez, vous allez adorer.

 

Extraits :

 

Extrait 1/5

C’était à la fois effrayant et rassurant de se confronter à quelqu’un d’aussi extraordinairement abîmé par l’amour. Un monstre de mélancolie qui se fait peur au point d’accepter sa condition de fille invisible…

Ses souffrances résonnaient avec les miennes et je me blottissais dans cet écho. Comme elle, je présentais un terrain miné par l’explosion amoureuse. Peut-être que si elle savait à quel point nos angoisses se rejoignaient, elle se détendrait un peu. A moins que ça la fasse fuir encore plus vite. Nous avions en commun ces matériaux inflammables, cette prédisposition à la passion, pour le meilleur et pour le pire.

Extrait 2/5

Mais le démon le plus violent, c’est bien moi. Surtout depuis que j’ai perdu la guerre mondiale de l’amour. Je suis devenu un putain de sapin de Noël de janvier toute l’année, du genre qu’on abandonne sur les trottoirs après l’avoir dépouillé de tout ce qu’on lui avait donné.

Avant d’en arriver là, j’avais par amour accepté de couper mes racines. J’avais quitté ma forêt sauvage pour devenir un arbre domestique. J’avais appris à devenir heureux en appartement avec mes guirlandes électriques pleines de faux contacts. J’avais connu la joie « longue focale » de la projection. La grande aventure d’une certaine normalité. L’ordre des choses. Les plans de chimie amusante, celle qui changeait les rêves d’enfants en rêves d’avoir des enfants. Et c’est l’intensité folle de cet espoir détruit qui me plombait aujourd’hui.

Extrait 3/5

– C’est quoi le vrai problème ? me questionna Gaspard Neige avec son air de grand copain.

– Je n’y arrive pas avec l’amour. J’aime trop. Je prends tout trop à cœur. Cette quête de la fille invisible m’a donné un certain élan et dans l’excitation de l’aventure, j’ai ignoré mes peurs réelles. Maintenant que la vitesse ralentit, elles refont surface.

– Rien de plus normal, mon garçon.

– Je suis allé au-delà de mes limites et maintenant que ça n’a pas marché, c’est encore pire.

– Tu n’es pas obligé de ne plus avoir peur. Il te faut juste accepter de vivre avec tes angoisses et les siennes. Ne pas les ignorer sans pour autant te focaliser dessus. On en est tous là, me semble-t-il. Et je crois bien que c’est le plus joli problème du monde.

– Ouais…

– Rappelle-toi comme tu te sens bien lorsque tu termines une invention. L’amour est une équation poétique, cher ami ! Tu dois chercher à la résoudre quoi qu’il advienne.

Extrait 4/5

Puis un événement survint qui bouleversa tout. Un jour, je trouvai une boîte à chaussures déposée sur mon paillasson comme un truc de cigogne bizarre. Je l’observai sous tous les angles, car on aurait dit un colis piégé, puis secouai le carton en approchant mon oreille. Le fracas qu’elle faisait m’était étrangement familier. Pareil à un vieux mal de dos qui se réveillerait. La boîte paraissait neuve et abîmée à la fois. Le carton pliait légèrement dans les angles, comme les premières rides au coin des yeux d’une jolie fille. Quelques secondes plus tard, je compris : cette boîte appartenait à la bombe d’amour qui m’avait explosé à la gueule en janvier dernier. Les morceaux de mon ancien cœur se trouvaient à l’intérieur. Je le sentais battre comme avant, avec cette manière de palpiter trop fort et d’emporter le reste de mon corps. La musique de ce son me terrifiait. Cette odeur d’ancien bonheur encore chaud qui me faisait froid dans le dos. Pourquoi me l’avait-elle envoyée ? Et pourquoi, maintenant, alors que je commençais à peine à me reconstruire ? Je ne pus résister longtemps à l’envie d’ouvrir le couvercle. C’était tendre et morbide à la fois de se reconnecter de façon aussi précise avec les sensations du passé.

Extrait 5/5

« On n’apprend rien. » Telle était la conclusion amusée d’une discussion sur l’amour avec Gaspard Neige. Quand mon non-cœur s’était remis à battre pour la fille invisible, il avait déclaré « On n’apprend rien », avec sa tête de vieil ours enneigé et son sourire entendu.

– On recommence toujours les mêmes conneries ! Mais on s’améliore un petit peu.

– En pire !

– Eh oui…

 
Note : 
 

2013 – 158 pages – ISBN : 978-2-0812-9414-1
Mathias Malzieu – Français

Editions Flammarion

 

Antoine Vitek

Jeune trentenaire et vieux blogueur. Fondateur de Culturez-vous et organisateur de l’association "Un Soir, un Musée, un Verre". Flâneur professionnel et éternel curieux.

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. Alexandra dit :

    J’ai bien aimé ce livre, justement ma chronique paraîtra demain matin sur le blog 😉

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.