Maputo Mozambique au musée du quai Branly

Du 18 au 21 février, un spectacle surprenant se déroule au Théâtre Claude-Levi Strauss, au sein du musée du quai Branly. A la croisée entre danse, jonglage, chant et percussions, Maputo Mozambique réunit six artistes mozambicains le temps d’une performance vibrante et détonante.

Maputo Mozambique commence tout en douceur : les silhouettes des six artistes se distinguent en un cercle étroit au centre de la scène, dans la pénombre, tandis que s’élèvent progressivement leurs voix sur un chant profond et rythmé. Tour à tour puis tous ensemble, ils commencent à jongler avec de petites balles jaunes, dans un mouvement si léger et aérien qu’ils semblent à peine les effleurer.

Un peu plus d’une heure durant, ils vont fusionner jonglage, percussions, chant et danse : le mouvement résulte-t-il du son ? Ou bien le son émane-t-il du mouvement ? Le spectateur se laisse porter avec frissons par ce sens du rythme et ce rapport au corps si intense.

La mise en scène se veut épurée : les artistes sont pieds nus, simplement vêtus d’un pantalon noir et d’un débardeur blanc ; la scène ne comporte aucune décoration folklorique, mettant pleinement en valeur les six artistes et leurs instruments.

Ces derniers justement, sont tout à fait surprenants, puisqu’il s’agit d’objets de récup’, détournés pour un usage musical. Balles ou massues rebondissant sur des djembés créés sur des bidons, symphonie de sacs plastiques, sifflement de cordes et plaques virevoltant tels des lassos…

Décrit comme « Une écriture composée de corps, de sons d’objets »1, par son créateur et metteur en scène, Thomas Guérineau, Maputo Mozambique est une expérience à part entière, un spectacle dans lequel les artistes prennent un plaisir évident à se produire et à l’énergie très communicative. Seul regret à la fin du spectacle : que les heures ne durent pas plus longtemps !

 

Informations pratiques :

Théâtre Claude Lévi-Strauss – Musée du quai Branly
37 quai Branly
Paris 7ème

20 € (tarif plein) / 15 € (tarif réduit)
Du jeudi 18 au samedi 20 février à 20h
Dimanche 21 février à 17h

Le billet du spectacle donne accès aux expositions Persona, Étrangement humain et Chamanes et divinités de l’Équateur précolombien ainsi qu’aux collections du musée le jour de la représentation (aux horaires d’ouverture du musée)


(1) La Terrasse, février 2016

Clémence Vernoux

Passionnée de culture : photographie, musique, cinéma, théâtre, voyage… j’aime découvrir et partager mes impressions par les mots et les photos. Depuis que Paris est devenue « ma » ville, pas une journée ne passe sans que je ne m’émerveille de sa beauté et de la multiplicité des possibles…

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.