Publié par le 30 mar 2014 dans Divers | 0 comments

 

Les bisons sont venus traverser Paris comme ils traversaient nos plaines – @wacochachi

 

Cette phrase laconique, imprimée sur un carton format carte de visite avec un verso représentant deux têtes de bisons m’a été discrètement remise samedi 29 mars 2014, à 21h17 sur les abords de la place du Palais Royal à Paris, par un homme avec un grand chapeau aux bords larges et un accent étranger très prononcé. Suivi sur Twitter par @wacochachi qui avait bien voulu m’initier depuis quelques jours, je ne fus pas surpris par cette carte, étant dans la curieuse attente de l’arrivée des bisons dans la capitale.

"Les bisons sont venus traverser Paris comme ils traversaient nos plaines"

« Les bisons sont venus traverser Paris comme ils traversaient nos plaines »

Car les bisons sont entrés dans Paris ce 29 mars. Wacochachi, l’esprit des Indiens des plaines, avait prévenu sur son compte Twitter :

Deux troupeaux ont en fait été repérés et suivis sur le réseau social – sous le hashtag #LesBisons. Le premier est apparu près de la station de métro Jaurès, puis a été vu par plusieurs dizaines de personnes le long du canal Saint-Martin, puis sur les Grands Boulevards, à l’Opéra, pour disparaître à la Conciergerie. Le second troupeau, tout aussi imposant et impressionnant, a été tout d’abord signalé par son grondement à l’Hôtel de ville, puis au Palais Royal, progressant vers l’Ouest, par la Concorde et les Champs-Elysées. Il a été aperçu sur les murs de Paris une dernière fois près du Palais de Chaillot, et a disparu non loin du Musée du Quai Branly. Quelques rares vidéos sur les réseaux – j’en ai produit une – , quelques photos volées grâce aux indications de Wacochachi et un grand mystère sur la présence de ses animaux des Grandes Plaines d’Amérique dans les rues de Paris.

 

Pourquoi ces bisons ? Certains sont plus que sceptiques quant à la réelle présence de ces bisons dans Paris – ils ont tort. Éluder le mystère en le niant n’est pas la bonne solution. D’autres lient cet événement avec l’ouverture prochaine du Parc Zoologique de Paris, près de Vincennes. On peut cependant en douter. À notre connaissance, il n’y aura pas de bison à l’ouverture de ce Parc le 12 avril prochain. À suivre donc. Tatanka, l’esprit inspiré par les bisons, est désormais sur Paris. Wacochachi l’a dit et… j’aurai tendance à le croire.

 

 

Un peu plus de culture :

Laurent on twitterLaurent on pinterestLaurent on linkedinLaurent on google
Laurent
Laurent
Résolument médiéviste et faiseur d’histoires, certains disent que j’ai autant de vies que le @dieu du SMV. Je suis – entre autres – le parrain d’un Pudu des Andes du parc zoologique de Paris, ce qui me permet d’avoir un regard naïf et aimable sur les choses du monde, des musées, de la culture en général, mais également sur le rugby auvergnat. Comme il a été décidé depuis la nuit des temps que l’on a qu’une vie, je dors peu, je lis beaucoup, et j’écris énormément. Une de mes rares facilités. Avec la recette de la truffade et les citations latines utilisées à bon escient. Mais vous n’êtes pas obligés de me croire.