Quand le Musée de l’Air et de l’Espace fait peau neuve…

Le 29 janvier dernier, le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget (Seine-Saint-Denis) organisait une visite pour la presse autour de son programme 2015 et – plus principalement – sur ses rénovations et les aménagements intérieurs et extérieurs. L’invitation promettait des surprises et de l’inédit et près d’une trentaine de journalistes friands d’insolite avait fait le déplacement au Bourget. Culturez-vous était aussi présent…

Accueillie par l’équipe du patrimoine et par Catherine Maunoury, directrice du musée et pilote de voltige double championne du monde, la presse a pu (re)découvrir le Musée de l’Air et de l’Espace, musée d’État sous tutelle du ministère de la Défense, installé depuis 1975 près de l’aéroport de Paris-Le Bourget, premier aéroport d’affaires d’Europe. Pour la petite Histoire, la création effective du musée remonte en 1919 autour de trois thématiques, l’aérostation, l’aviation et l’espace. Aujourd’hui, les collections comptent plus de 400 aéronefs – dont seulement 150 sont exposés, et ce pour des questions de place. Des collections exceptionnelles, mais des rénovations nécessaires menées sous la direction de Catherine Maunoury depuis 2010, rénovations de grande ampleur pour relever le défi de développement du Musée dans le cadre du futur Grand Paris.

Catherine Maunoury, directrice du Musée de l’Air et de l’Espace depuis septembre 2010 © photo Musée de l’Air et de l’Espace / Franco Tettamanti, DR.

Catherine Maunoury, directrice du Musée de l’Air et de l’Espace depuis septembre 2010 © photo Musée de l’Air et de l’Espace / Franco Tettamanti, DR.

Le Musée de l’Air et de l’Espace, c’est d’abord et avant tout une surface sur deux sites voisins : l’ancien aérogare du Bourget avec ses 125.000 m2, et l’ancienne base aérienne de Dugny, 130.000 m2 où se trouvent les réserves et les ateliers de restauration. C’est aussi une double mission : conserver et enrichir des collections de l’État dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace, mais aussi conserver la mémoire du site du Bourget qui fut créé en tant que terrain d’aviation en 1914, vit les premières liaisons aériennes régulières dès 1919 et accueillit les grands raids dans l’entre deux-guerres avant d’avoir son aérogare en 1937. C’est in fine un personnel et des visiteurs : une centaine de civils et de militaires pour le faire fonctionner, une fréquentation moyenne de 260.000 visiteurs par an (12% de scolaires), mais plus de 300.000 les années de Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget. En 2014, année de développement pour le Musée, et ce malgré les travaux et les fermetures de halls d’exposition pour rénovation, la progression de la fréquentation totale a été exceptionnelle, plus de 25%, soit 268.059 visiteurs.

Invalid Displayed Gallery

Ce 29 janvier, la visite était essentiellement orientée sur le patrimoine et la rénovation. Focus sur le patrimoine car les secrètes réserves du musée sur le site du Bourget furent exceptionnellement ouvertes à la presse. Et nous découvrîmes plus de 5.000 objets conservés dans des conditions optimales, que ce soit des tissus – uniformes de vol, toiles de ballons – ou des matériaux tels le bois – hélices et ailes d’avion – la pierre ou le bronze – sculptures, bustes et autres réalisations anonymes ou célèbres gardés confidentiellement. Ces trésors, inventoriés, parfois exposés dans le musée ou prêtés à d’autres institutions muséales, sont gérés par un service de 40 personnes, le département du patrimoine du musée sous la direction du conservateur Christian Tilatti, présent durant toute la visite. Pour le côté rénovation et restauration, les présents furent autorisés – malgré des conditions de sécurité délicates – à une visite de l’ancienne tour de contrôle du Bourget. Abandonnée dans les années 80, sur « les terres » du musée, il a été décidé de mener à bien sa rénovation pour en faire un lieu d’exposition supplémentaire, ouvert au public, à la fois ludique et pédagogique, autour de l’aviation et de la navigation aérienne. Les travaux, de l’ordre de 700.000 euros pour cette tour de contrôle et qui s’achèveront en 2017, permettront de rendre plus forte et visible la commémoration des 80 ans du Bourget. La rénovation – intérieure cette fois-ci – concerne également le hall de la Cocarde où sont présentés plusieurs avions à réaction et dont le toit était dans un triste état. Une visite du chantier a permis de voir l’avancée des travaux, menés en partenariat avec l’Armée de l’air, partie prenante dans la réalisation et la conservation de ce hall. Cette rénovation sera aussi scénographique puisque les aéronefs de ce hall seront prochainement « mis en scène ». En raison d’un temps menaçant, cette demi-journée n’a pu s’achever par la visite de restauration de la façade Est du Musée qui prend progressivement l’aspect et les couleurs de celle de 1937, avec de larges baies vitrées, et qui complètera la salle des huit colonnes dont la restauration est totalement achevée et fait la fierté du musée et de sa direction.

En 2015, la programmation culturelle du musée sera d’une grande richesse afin que l’on puisse « entendre vibrer notre tarmac », comme l’a joliment exprimé la directrice Catherine Maunoury. L’année 2014 s’est achevée avec les événements liés à l’espace comme la mission Rosetta – dont une maquette unique nous a été présentée – et sur la mise en valeur du centenaire de la Grande Guerre avec une exceptionnelle exposition sur les aviateurs du premier conflit mondial mais aussi les 100 ans du terrain du Bourget. L’année 2015 – qui sera une année de Salon du Bourget – verra l’ouverture de trois nouveaux espaces d’expositions. En mai prochain, le hall de la Cocarde rénové ouvrira ses portes, avec les avions à réaction actuels, complétés par une scénarisation et des bornes interactives. Le 4 juin, l’exposition permanente autour du régiment de chasse Normandie-Niemen sera inaugurée, hommage aux Forces Aériennes Françaises Libres ayant combattu en Russie, avec le dernier Yak 3 aux couleurs des FAFL, appareil utilisé sur le front soviétique. La semaine suivante, le 11 juin, le nouveau hall s’ouvrira, présentant le second conflit mondial autour des aviateurs et des avions de guerre de l’époque. Sans compter toutes les animations et événements annuels liés au Musée de l’Air et de l’Espace. Une bonne raison pour les museogeeks de suivre de près le Musée de l’Air et de l’Espace dans son décollage en 2015.

 

Illustration d’en-tête : Entrée du Musée. Nouveaux avions Fouga Magister de la patrouille de France après la fin de la restauration et du montage © photo Musée de l’Air et de l’Espace / Alexandre Fernandes, DR.

 

Informations pratiques :

 

Musée de l’Air et de l’Espace
Aéroport de Paris – Le Bourget

Du mardi au dimanche
de 10h00 à 17h00, du 1er octobre au 31 mars
et de 10h00 à 18h00, du 1er avril au 30 septembre

Entrée gratuite aux collections permanentes
Animations à partir de 8€

Le site du Musée de l’Air et de l’Espace : www.museeairespace.fr
Le Musée est également présent sur Facebook et sur Twitter

 

Laurent Albaret

Résolument médiéviste et faiseur d’histoires, certains disent que j’ai autant de vies que le @dieu du SMV. Je suis – entre autres – le parrain d’un Pudu des Andes du parc zoologique de Paris, ce qui me permet d’avoir un regard naïf et aimable sur les choses du monde, des musées, de la culture en général, mais également sur le rugby auvergnat. Comme il a été décidé depuis la nuit des temps que l’on a qu’une vie, je dors peu, je lis beaucoup, et j’écris énormément. Une de mes rares facilités. Avec la recette de la truffade et les citations latines utilisées à bon escient. Mais vous n’êtes pas obligés de me croire.

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. Peccadille dit :

    Wahou ! Que de rêve. J’ai un peu honte : malgré le nom de mon blog, je n’ai encore jamais visité le musée du Bourget. Pourtant, les tweets réguliers de Laurent et le présent billet m’y incitent.
    Au printemps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.