Benoît Duteurtre – Le retour du Général

Résumé :

Nous le savons maintenant, le nouveau président est François Hollande. Pourtant, son élection aurait pu tourner au vinaigre si un autre candidat, improbable, s’était présenté face à lui. Eh oui, c’est incroyable, mais le Général De Gaulle est de retour ! Est-ce un imposteur ? A-t-il été congelé ? A-t-il vécu jusqu’à 120 ans ? Personne ne le sait. Toujours est-il qu’après avoir lancé un flamboyant appel à la résistance en piratant la télévision, le Général retourne à l’Elysée et mène une dernière bataille pour la “grandeur de la France”.

Avis :

Un soir, sur France Info, j’entends parler de ce livre et je me dis qu’il s’agit d’une lecture parfaite pour moi. Ecoutez plutôt la chronique de François Busnel :

Benoît Duteurtre - Le retour du Général

Avouez que ça fait envie ! Duteurtre nous livre ici un roman/essai totalement loufoque mais qui lui permet pourtant de présenter une certaine critique du monde actuel. Ainsi par exemple, le vieux général faisant son retour à l’Elysée s’offusque de certaines dispositions prises par ses prédécesseurs :

– A propos, Prévoteau, vous n’oublierez pas de me donner les factures !
– Quelles factures, mon général ?
– Celles de mon appartement : le gaz, l’électricité ! Ma femme insiste sur ce point, et je trouve qu’elle a raison.
– Mais… monsieur le Président, le Parlement a supprimé cette séparation des comptes privés et publics dans la gestion de l’Elysée !
– Eh bien qu’on la rétablisse ! Et qu’on annule ces indécentes augmentations de salaire de mes prédécesseurs. Je ne suis pas un chef d’entreprise ni un banquier, quand même !

Parallèlement à cette nouvelle conquête politique du Général, Duteurtre met en place un vrai questionnement sur la France d’aujourd’hui et sur le système économique actuel.
On ne peut s’empêcher de voir dans cette histoire le mythe de l’éternel retour. En effet, De Gaulle est revenu plusieurs fois au pouvoir et cette nouvelle ascension fictive ne fait que remettre au goût du jour la vraie histoire du Général. Dans le livre tout comme dans le passé, De Gaulle est encore une fois accusé d’être un dictateur et devra se résoudre, de nouveau, à quitter son fauteuil présidentiel… en attendant peut-être d’y revenir dans quelques années ?!

Je me suis régalé avec cette lecture qui mêle avec habilité l’humour et de bonnes réflexions. Foncez chez votre libraire, vous ne le regretterez pas !

Extrait :  

– Mouss, viens régler l’écran, s’il te plaît… Y’a de la friture. M. Zeggaï soupira plus fort… mais cela ne lui déplaisait pas de rester indispensable ! En mari dévoué, il revint sur ses pas pour constater effectivement que des striures blanches et noires très denses, masquaient l’image. – Qu’est-ce que c’est ? demanda-t-il à voix haute. […] Soudain, derrière le crachotement qui brouillait le générique, M. Zeggaï entendit un bourdonnement qui s’amplifia peu à peu : trois notes aiguës tournant rapidement sur elles-mêmes. Passionné de films de guerre, Mustapha reconnut aussitôt l’indicatif de Radio Londres dans les documentaires sur la résistance. Pendant toute l’occupation, ce même signal sonore moulinait sur les postes à galène, suivies par quatre coups de tambour et la phrase rituelle : “Les Français parlent aux Français.” […] M. et Mme Zeggaï distinguèrent alors, au milieu de l’écran, une silhouette assise derrière un micro. Et, tandis que l’image en noir et blanc se stabilisait, ils reconnurent enfin ce personnage familier, à la haute silhouette, sous un képi à deux étoiles. Devant eux, dans le flou d’un document historique, se tenait l’homme qui avait longtemps symbolisé la France aux yeux du monde : le général de Gaulle. […] La ressemblance n’autorisait aucun doute : c’était bien lui – ou son sosie – qui se raclait à présent la gorge devant un micro archaïque, tandis que Mme Zeggaï, perplexe, répétait à son mari : – Qu’est-ce que c’est que ça ? Au même moment, Momo débarqua dans le salon en s’exclamant : – Hé, il se passe un truc bizarre. J’étais en train de zapper. Et maintenant il n’y a plus qu’un seul programme sur toutes les chaînes. Un type déguisé en de Gaulle…

 
Note : 

2010 – 220 pages – ISBN : 978-2-213-62997-1
Benoît Duteurtre (1960) – Français

 

Antoine Vitek

Jeune trentenaire et vieux blogueur. Fondateur de Culturez-vous et organisateur de l’association "Un Soir, un Musée, un Verre". Flâneur professionnel et éternel curieux.

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. Nahe dit :

    Ce titre est depuis quelque temps dans ma LAL, tu confirmes mon choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.