Au-delà, Théâtre Claude Lévi-Strauss – Musée du Quai Branly

Au-delà, le spectacle de DeLaVallet Bidiefono, pose ses valises au théâtre du Musée du Quai Branly pour une dizaine de jours. L’occasion de découvrir l’univers vibrant et furieux du talentueux chorégraphe congolais.

 
au-dela
 

Dans Au-delà, six danseurs, deux musiciens et un chanteur convoquent les vivants et nous font partager leur combat quotidien contre la Mort. C’est à la fois furieux, émouvant, éprouvant. On ne peut rester simplement assis dans son fauteuil, sans ressentir dans ses entrailles, toute l’émotion et la violence que DeLaVallet Bidiefono a distillé dans son spectacle. Mêlant danse, théâtre, musique live, Au-delà nous plonge dans un monde où les corps luttent contre la mort tapie dans l’ombre.

Au Congo-Brazzaville, le chorégraphe, danseur et musicien DeLaVallet Bidiefono, artiste convaincu et engagé, est un pionnier de la danse contemporaine. Dans ce pays, qui renaît doucement après des années de guerres civiles, la mort est omniprésente. Pauvreté, maladie, malnutrition… La survie est une lutte quotidienne. C’est cette lutte que DeLaVallet Bidiefono met en mouvement grâce une chorégraphie percutante. Avec une énergie violente, les danseurs se croisent et s’entrecroisent, se battent, se soutiennent, chantent, protestent et luttent pour leurs survies. La voix de Athaya Mozonki (surnommé le Tom Waits congolais), grave, s’élève dans le théâtre et déclame le texte que Dieudonné Niangouna a écrit pour cette pièce. Tout comme la chorégraphie, le texte est puissant et plein de rage.

Au-delà est un spectacle à l’image du pays de son créateur : une sorte d’hybride où théâtre et danse, tradition et modernité se croisent, se rencontrent et se mêlent pour ne former qu’une seule production. Déjà présenté au Festival d’Avignon en 2013, Au-delà avait recueilli les éloges des critiques. Eloges méritées, le travail de DeLaVallet Bidiefono suscite l’admiration tant par sa créativité que par le courage dont il fait preuve pour faire (sur)vivre la danse contemporaine dans un pays mutilé.

 

Informations pratiques :

 

Du mercredi 3 juin au samedi 6 juin à 20h
Dimanche 7 juin à 17h
Du mercredi 10 juin au samedi 13 juin à 20h
Dimanche 14 juin à 17h

20 € (plein tarif) / 15 € (tarif réduit) (le billet donne accès aux expositions en mezzanines, et aux collections du musée le jour du spectacle).

Agnès

Eternelle curieuse. Touche à tout culturelle, j’aime découvrir des nouveaux artistes, des nouveaux courants, de nouveaux lieux. Musique, ciné, danse, théâtre… rien ne m’arrête ! Je confesse malgré tout une affection particulière pour la musique live associée à une grosse consommation de concerts ! Petites salles ou grandes scènes, jazz, rock, métal ou électro, je respire la musique sous toutes ses formes !

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.