Antoine de Saint Exupéry – Vol de nuit

Résumé :

L’action se déroule en Amérique du Sud, dans les années 1920, quand l’aviation commerciale n’en est qu’à ses débuts. Si l’avion est plus rapide que le bateau, ce dernier rattrape son retard pendant la nuit. Le défi est donc là : voler de nuit et faire de l’aviation le moyen le plus rapide pour acheminer le courrier. C’est l’objectif que s’est fixé Rivière, chef d’une compagnie aérospatiale, qui va imposer à son équipe ces vols de nuit, parfois extrêmement dangereux.

 

Antoine de Saint Exupéry - Vol de nuit

Avis :

Ma rencontre avec Saint-Exupéry a commencée il y a 14 ans, quand j’étais au collège (comme je me sens vieux tout d’un coup !). Je me plongeais pour la première fois dans Le Petit Prince qui est, je crois, le livre que je garderais si je ne devais en conserver qu’un seul. Je prends plaisir à le rerere…rerelire encore et encore, comme s’il contenait tous les secrets de l’univers ! Quelques années plus tard, j’ai lu Lettres à un otage, qui ne m’a pas laissé un grand souvenir. Et puis, récemment, flânant dans une librairie, je me dis qu’il serait quand même grand temps de lire Vol de nuit. Après tout, puisque c’est le livre qui l’a rendu célèbre, il doit bien y avoir une raison !

Avant de se plonger dans ce livre, il faut se rappeler que Saint-Exupéry était lui-même un aviateur. Il a été le témoin du début de l’ère aéronautique. Ce récit est un peu son propre témoignage : il nous y décrit des hommes faisant preuve d’une grande abnégation, laissant passer leur idéal au-dessus de leur intérêt personnel (voir l’extrait ci-dessous). On ressent également dans ce livre que Saint-Exupéry connaissait les risques de ce métier, notamment dans un passage à la fois captivant et terrifiant où un pilote lutte pour traverser une tempête.

On appréciera également le soin porté aux personnages. L’écrivain a souligné le respect et la virilité de cet univers masculin en détaillant les rapports qu’entretien Rivière, le chef de la compagnie qui ne songe qu’à mener à bien son travail, avec ses hommes qui sont soumis à leur devoir, transcendés par l’intérêt de leur tâche. Parallèlement, Saint-Exupéry décrit aussi l’inquiétude des femmes lorsque leurs maris décollent dans des conditions parfois très risquées.

Plus de 80 ans après sa sortie, Vol de nuit est un roman (ou une autofiction ?) qui reste un chef d’œuvre et un très beau témoignage de son époque.

Extrait :  

Rivière s’arrêta devant Leroux, un vieux contremaitre qui travaillait. Leroux, lui aussi, travaillait depuis quarante ans. Et le travail prenait toutes ses forces. Quand Leroux rentrait chez lui vers dix heures du soir, ou minuit, ce n’était pas un autre monde qui s’offrait à lui, ce n’était pas une évasion. Rivière sourit à cet homme qui relevait son visage lourd, et désignait un axe bleui : « Ça tenait trop dur, mais je l’ai eu. » Rivière se pencha sur l’axe. Rivière était repris par le métier. « Il faudra dire aux ateliers d’ajuster ces pièces-là plus livres. » Il tâta du doigt les traces du grippage, puis considéra de nouveau Leroux. Une drôle de question lui venait aux lèvres, devant ces rides sévères. Il en souriait : – Vous vous êtes beaucoup occupé d’amour, Leroux, dans votre vie ? – Oh ! L’amour, vous savez, monsieur le Directeur… – Vous êtes comme moi, vous n’avez jamais eu le temps. – Pas bien beaucoup… Rivière écoutait le son de la voix, pour connaître si la réponse était amère : elle n’était pas amère. Cet homme éprouvait, en face de sa vie passée, le tranquille contentement du menuisier qui vient de polir une belle planche : « Voilà, c’est fait. » « Voilà, pensa Rivière, ma vie est faite. » Il repoussa toutes les pensées tristes qui lui venaient de sa fatigue, et se dirigea vers le hangar, car l’avion du Chili grondait.

 
Note : 

Prix Femina 1931

1931 – 188 pages – ISBN : 978-2-07-036004-8
Antoine de Saint Exupéry (1900-1944) – Français

 

Antoine Vitek

Jeune trentenaire et vieux blogueur. Fondateur de Culturez-vous et organisateur de l’association "Un Soir, un Musée, un Verre". Flâneur professionnel et éternel curieux.

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. Miranda Caffi dit :

    Très beau livre. C´est superbe la comparaison qu´il fait entre la mer et l´air, ainsi que la description de la nuit, des Andes et de petits points de lumière dans la nuit qui sont de petits villages
    (Excusez-moi mon écriture j´apprends le francais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

Chaque mois, recevez le meilleur de Culturez-vous dans votre boite mail !

Merci ! Consultez votre boite mail pour valider votre inscription.